Les Nouvelles Technologies en Bourse

Rédigé par Yacine - 27 janvier 2013

 

L'expression "nouvelles technologies" désigne au sens commun l'ensemble des techniques évolutifs, mais plus particulièrement les techniques de l'information, de la communication et de l’électronique.

 

Les nouvelles technologies sont aujourd'hui partout ! Internet, smartphones, tablettes, ordinateurs et autres gadgets électroniques sont devenus quasi indispensables. Ils ont très profondément pénétré notre quotidien au point que nous ne pouvons plus nous imaginer sans.

Certains professionnels du secteur avancent même que la révolution du numérique n'est pas encore arrivé.

 

Nous disions déjà la même chose à la fin des années 90, avec l'arrivée d'Internet, baladeur MP3 et la grande démocratisation des ordinateurs. Nous dirons, sans le moindre doute, la même chose, dans 10, 20, 30 ans ...

 

Il est donc intéressant de se pencher sur le sujet des investissements dans les nouvelles technologies. Est-il profitable d'investir dans celles-ci ? Comment ont-elles subis la crise 2008 ? Qu'avons nous appris de la bulle internet des années 2000 à 2002 ? Quel avenir ont-elles dans l'univers de l'investissement ?

 

 

Les nouvelles technologies, est un domaine qui m'a toujours passionné. Mais je ne me suis jamais penché sur le sujet d'un point de vue purement financier (J'entends par là, d'un point de vue investissement). Je vais donc essayer de retranscrire dans cet article mon point de vue sur le sujet, que j'ai forgé par mes différentes lectures.

 

J'apporterai aussi souvent que possible des mises à jour à cet article, au fur et à mesure que j’approfondirai mes connaissances en la matière.

 

Voici, pas forcément dans l'ordre, les sections que j'aborderai ici:

 

Le Nasdaq, indice boursier du High-Tech

 

Le NASDAQ, crée en 1971 a été le premier marché boursier électronique, il est aussi le second plus important marché boursier des USA après le Dow Jones, mais il demeure le plus grand marché boursier électronique au monde, les échanges se font donc en continu, 7j/7 et 24h/24.

 

NASDAQ pour National Association of Securities Dealers Automated Quotations, est à la fois un indice et un marché boursier. Il est souvent assimilé à l'indice des nouvelles technologies, même si ce n'est pas totalement vrai. Néanmoins, la plus grande partie des valeurs côtées au NASDAQ sont des sociétés travaillant dans les domaines de l'informatique, de l'internet et des communications.

 

Sont côtés, par exemple, quelques noms emblématiques de l'industrie Américaine tels que Google, Apple et Facebook dernièrement.

 

Le NASDAQ est un indice assez original car il prend en compte l'ensemble des valeurs qui y sont côtées. C'est environ 3800 valeurs au total qui sont pondérées selon leur capitalisation boursière. Le Nasdaq est donc un indice très proche de son marché. Il a néanmoins la réputation d'être un marché très volatil, du fait justement qu'il est un marché contenant beaucoup de valeurs technologiques.

 

Regardons de plus prêt ce à quoi ressemble cet indice:

 

 

 

Si on regarde l'ensemble de la période de 1997 à aujourd'hui, nous remarquons immédiatement la bulle internet en 2000, la chute de l'indice suite à la crise de 2008, puis une reprise depuis. Il atteint en Janvier 2013 un niveau plus élevé qu'avant la crise de 2008.

La réputation qu'a le NASDAQ d'être volatil n'est pas excessive. Ses meilleures performances annuelles depuis 1997 sont :

  • 1999 avec + 85%, nous nous situons en plein ascenssion de la bulle.
  • 2003 avec +50%, il s'agit du petit rebond de la bulle, avant la chute sans précédent. 

Quant à ses plus mauvaises performances:

  • 2000 avec - 39%, suite à l'effondrement de la bulle.
  • 2008 avec -40%, suite à la crise de 2008 donc.

Il serait intéressant de comparer la volatilité historique du Nasdaq avec celle donnée par le VIX, par exemple, pour avoir une meilleure idée de cette volatilité face à "l'indice de la peur".

 

La bulle internet de 2000

 

La bulle technologique de la fin des années 90 et début des années 2000, aussi appelée la "Dot com Bubble", a affecté les valeurs technologiques sur les marché actions. Elle débute vers 1995 avec l'arrivée massive de starts-ups dans les domaines de l'informatique et des télécomunications et éclate, au moment de son apogée en Mars 2000.
 
Le coup d'envoi de cette bulle spéculative peut être accordé à Netscape au milieu des années 90. Microsoft avait d'ailleurs plusieurs fois tenté de mettre la main sur cette jeune société avant de finalement lancé son propre navigateur Internet Explorer 95.

 
L'introduction boursière de Netscape en Aout 1995 devait initialement se faire entre 11$ et 14$ l'action. Ceci est revu à la hausse, et l'introduction se fait finalement au prix de 28$. En un jour l'action aura pris +158% pour atteindre les 71$ et sa capitalisation boursière s'établit à plus de 2.5 milliards de dollars. Une entrée triomphale! Un succès fulgurant pour une start-up qui n'a que 16 mois ! Et qui pourtant, n'est pas encore rentable ...
 
Un article de l'époque du journal les echos décrit cette entrée >>ICI<<. Le Time Magazine consacre même un numéro aux Golden Geek, ces jeunes diplômés qui lancent des start-ups.
 
La frénésie s'emparent des investisseurs qui ne veulent pas laisser passer cet eldorado. Après le grand succès des boites du High-Tech durant les années 70 et 80 tel que Microsoft, Apple, HP et IBM. Les investisseurs voient dans ses nouvelles start-ups de l'internet une grande opportunité et une spéculation intense prend place à partir de 1998.
 
Ces start-ups lèvent des fonds astronomiques dont elles n'ont, parfois, même pas besoin, et leur valorisation boursière montent très haut et très vite.  La co-fondatrice du service de messagerie Caramail témoigne ainsi : "On cherchait 15 millions, et on nous disait : vous êtes sûrs que vous n’avez pas besoin de 60 millions ? On ne peut pas mettre moins".
 
Les taux d'emprunt très bas permettaient la création aisée des start-ups, et l'appétence des investisseurs à accroître leur bénéfice est ainsi comblé.
 

L'exemple de Netscape se reproduit dans le monde entier pour toute start-up, si celle touche de loin ou de près à l'internet. En 99, Ebay est valorisé plus de 8500 fois son bénéfice annuel, tandis que Nokia croît de 246% en un an. Un exemple français est Multimania, un site d'hebergement qui a été valorisé 120€ son premier jour de cotation en mars 2000, soit trois fois son prix d'introduction.

 

Le graphe du Nasdaq affiché un peu plus haut montre que l'indice est passé, en moins de 5 ans, de 1000 points à près de 5000 points. Néanmoins, le crash qui occure tout de suite après est aussi violent que l'ascension fut profitable.

 

Ci-dessus un documentaire sur l'ascension d'Internet et des start-ups, diffusé gratuitement sur internet. Il s'agit de la première partie du documentaire qui est à voir absolument et que je recmmande vivement. Il montre à quel point Internet a été une révolution sans précédent et comment les "capital risker", ces investisseurs de l'internet, finançaient sans retenue les start-ups.

 


Quand l'Internet fait des bulles - 1ère partie... par mickaeltapy

 

Enfin, un petit schéma que j'ai fait pour résumer le tout:

 

 

Grandeur et décadence: l'eclatement de la bulle

 

Le summum, l'apogée de cette bulle internet se situe autour de la mi-mars 2000, le Nasdaq culmine alors à plus de 5000 points, son plus haut niveau historique. Mais le tout s'effondre, très rapidement, entre Mars 2000 et 2003.
 
Les profits réalisés par les entreprises et investisseurs entre 1995 et 2000 firent place à un volume équivalent de pertes en quelques mois seulement.
 
La plupart des sociétés des nouvelles technologies publient alors des pertes abyssales causant la chute d'un nombre conséquant d'entres elles (210 dotcoms font faillite aux Etats-Unis).
 
Le krach boursier a des repercussions mondiales. Le CAC40, pour prendre comme exemple l'indice boursier français, enregistre une baisse de plus de 60% entre Mars 2000 et Mars 2003 (perte amplifié par l'attentat du 11 Septembre de 2001).
 

C'est la fin de ce que la presse mondiale a appelé ... la nouvelle économie. Mais une question demeure: à qui la faute ? Je vous recommande regarder cette deuxième partie du documentaire qui parle justement de l'éclatement de cette bulle spéculative.

 

 

Le capital risque

 
Le capital risque consiste à faire de l'incubation dans de jeunes entreprises. Autrement dit, les capitals risqueurs achètent des participations dans le capital d'entreprises nouvellement créées à fort potentiel de croissance. Le capital risque est de ce fait un cas particulier du capital investissement. L'effet de levier est ainsi considérable pour la jeune entreprise qui peut dès lors octroyer des prêts bancaires plus facilement, ou même attirer d'autres investisseurs.
 
Les investisseurs français ont longtemps essayer de remplacer le terme "capital risque" par "capital amorçage" ou même par "capital aventure", étant donné la conotation risquée du premier terme. Le terme anglais est "capital venture".
 
J'ai trouvé un super article sur le site de l'APCE (Agence pour la création d'entreprise) qui explique vraiment dans les détails comment fonctionnent les différentes phases d'invesstisement d'une jeune entreprise. Il y'a même une section qui parle des "business angels". Le lien est par >>ICI<<
 
 
Qui sont les capitals risqueurs en France ? Il y en a, à vrai dire, beaucoup! Je ne l'aurai pas pensé, mais beaucoup de fonds d'investissement spécialisé dans l'innovation, ou l'incubation de jeunes entreprises existent. Sur le site de l'APCE, ils ont répertorient quelques uns. Mais une petite recherche sur Google montre à quel point il en existe. Bien sûr, ces derniers ont souvent un scope européen voire internationale.
 
 
 
Je vais parler dans cette section des entreprises High-Tech que je connais et qui m'intéressent. Je vais commencer par les entreprises qui sont uniquement cotées sur le Nasdaq 100 en date du 13 février 2013. La liste complète est disponible sur le site Yahoo! Finance >>ICI<<.
 
D'aucuns me reprocheront que ça restreint énormement le scope des High-tech. Ceci n'est pas totalement vrai car le Nasdaq 100 est un indice composé des 100 plus grandes sociétés non-financières cotées sur le Nasdaq Composite, y compris celles qui se sont constituées en dehors des Etats-Unis.
 
Je considère donc que cet indice représente un panier considérable de High-Tech. Il ne contient pas, certes, les plus petites capitalisations. C'est pour cela que j'essaierai de parler un peu plus tard des nouvelles stratups qui font le buzz, et qui à mon sens seront les moteurs de demain.
 
Pour commencer voici une liste des entreprises qui ont retenues mon attention:
 
  • Apple
  • Amazon
  • Activizion Blizzard
  • Baidu
  • Cisco
  • Dell
  • Electronic Arts
  • Ebay
  • Facebook
  • Google
  • Microsoft 
  • Yahoo!

 

On remarque immédiatement que beaucoup d'entres elles sont des entreprises américaines. Il faut alors rappeler que l'internet est venu des Etats-Unis, et que les premières entreprises crées autour sont aussi issues de la.

 

Ces entreprises que j'ai listé ci-dessus, font certes parties du cerle des nouvelles technologies mais touchent néanmoins à des domaines plus ou moins différrents. Voici en quelques mots le domaine auquel chacune d'entres elles touche:

 

  • Apple: Constructeur de Hardware et developpeur de Software.
  • Amazon: Commerce sur Internet autour de la culture et des fournitures electroniques et de la maison.
  • Activision Blizzard: Developpeur de jeux vidéo.
  • Baidu: Moteur de recherche chinoi.
  • Cisco: Constructeur de matériel de réseau et de serveurs.
  • Dell: Constructeur de Hardware (Ordinateur portables et de bureau, tablettes, imprimantes ...)
  • Electronic Arts: Developpeur de jeux video.
  • Ebay: Commerce et vente aux enchères sur internet.
  • Facebook: Réseau social.
  • Google: Moteur de recherche, fournisseur de services internet.
  • Microsoft: Developpeur de Software et de système d'exploitation.
  • Yahoo!: Portail internet et fournisseur de services internet.

 

Maintenant que nous savons à quel domaine elles touchent, il est donc naturel pour moi de ne pas toutes les mettre dans le même panier. Nous verrons ainsi le comportement de chacune des catégories que j'aurai défini à travers la bulle internet puis à travers la crise de 2008.

 

J'ai nommé ... roulement de tambours ... la première catégorie : le commerce sur internet! J'ai nommé Amazon et eBay.
La deuxième catégorie: les moteurs de recherche et portails web avec Yahoo!, Google et Baidu.
La quatrième catégorie: les developpeurs de jeux vidéo avec Activision Blizzard et Electronic Arts.
La cinquiéme catégorie: les constructeurs de Hardware avec Dell et Cisco.
La sixième catégorie: les developpeurs d'OS et de software avec Microsoft et Apple.
Efin la dernière sera consacré au phénomène Facebook.
 
Etant donné la longeur de cet article. Je vais m'arreter ici et aborder chacune des catégories ci dessus dans un article à part entière. Lorsque ceux-ci seront prêt et rédigé un lien de redirection sera mis à disposition.
 

 

Sources interessantes concernant la bulle internet et le capital risque:

Bulle Internet, 10 ans après. Comment ça marche.

Boursorama, 2000, la bulle internet.

Trader Finance, Krash boursier de 2000

Marketingeek, le guide complet de la bulle internet.

01.net, Quand internet fait des bulles.

APCE, le capital risque

 

Faites virevolter cet article sur internet!

author_avatar

Auteur: Yacine

Ingénieur Financier et Ingénieur Informaticien.

Je suis passionné par la finance et l'économie le jour. Geek invétéré durant les heures les plus sombres, d'où le titre du blog : Le Shadow Blog.

Classé dans : Finance, High-Tech - Mots clés : Conjoncture, Economie, Trading, Finance

11 commentaires

avatar

options digitales le lundi 11 mars 2013 à 14:42 #1

J'ai lu votre texte avec grande attention. Je suis en effet novice en la matière et je souhaiterais faire mes premiers pas dans le domaine Boursier. Votre article m'a un tant soit peu éclairé sur le sujet. Merci

avatar

Compte-Titres France le samedi 01 février 2014 à 02:18 #2

"On cherchait 15 millions, et on nous disait : vous êtes sûrs que vous n’avez pas besoin de 60 millions ? On ne peut pas mettre moins"
Cette citation est assez amusante et révélatrice du marché financier comme il a toujours été dans les hautes sphères...

Votre article est très intéressant et bien documenté, ça fait plaisir à lire... J'ai une peur en voyant le graphique du NASDAQ... Le courbe a quasiment atteint le point de flexion identique à celui de la bulle des années 2000, c'est inquiétant...

avatar

erp le mardi 28 mars 2017 à 16:26 #3

Asking questions are really nice thing if you are not understanding something completely,
except this post presents nice understanding yet.

avatar

mercado forex divisas le samedi 01 juillet 2017 à 16:10 #4

What a material of un-ambiguity and preserveness of precious familiarity
about unpredicted feelings.

avatar

goldprice le mardi 04 juillet 2017 à 09:36 #5

Write more, thats all I have to say. Literally,
it seems as though you relied on the video to make your point.
You clearly know what youre talking about, why
waste your intelligence on just posting videos to your blog when you
could be giving us something enlightening to
read?

avatar

binary options robot le mardi 11 juillet 2017 à 12:54 #6

I'm very pleased to uncover this great site. I need to to thank you for your time just for
this fantastic read!! I definitely savored every part of it and I have you bookmarked to look
at new information on your blog.

avatar

https://noticiasdehoy.co le mercredi 19 juillet 2017 à 16:26 #7

I'm not sure where you're getting your info, but good topic.

I needs to spend some time learning much more or understanding
more. Thanks for wonderful info I was looking for this info for my mission.

avatar

gold price today le lundi 24 juillet 2017 à 21:30 #8

I for all time emailed this blog post page to all my associates, as if
like to read it afterward my contacts will too.

avatar

menwatches.me le mardi 25 juillet 2017 à 21:13 #9

I've been exploring for a bit for any high-quality articles or weblog posts in this
sort of space . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this website.
Reading this information So i'm happy to express that I've a
very just right uncanny feeling I found out just what I needed.
I most without a doubt will make sure to don?t overlook
this website and give it a glance on a constant basis.

avatar

www.guann.com.tw le jeudi 17 août 2017 à 18:36 #10

When I originally commented I appear to have clicked the -Notify me when new comments are added- checkbox and from now on whenever a comment is added I
get 4 emails with the same comment. Perhaps there
is a way you are able to remove me from that service?
Many thanks!

avatar

iOS le vendredi 18 août 2017 à 11:08 #11

These are really enormous ideas in about blogging. You have touched
some pleasant factors here. Any way keep up wrinting.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot berylk ? : 

Réseaux Sociaux

Rechercher

Catégories

Derniers articles

Twitter

Mots clés